7. Les Santaliers

Publié le par Kikounette

Le Santal et l'île des Pins...

Le 28 avril 1841, le Camden accoste Sydney avec à son bord, Edouard Foxall, marin déserteur, qui s'empressa de vendre la "bonne nouvelle", à un groupe de commerçant (MM. Dacre, Jones et Elgar), disant que : Parmis la quantité de bois embarquée à l'île des Pins pour le chauffage, se trouve du santal.

L'île des Pins n'est qu'à une dizaine de jours de mer de Sydney. Les négocians australiens arment immédiatement deux navires le Orwell et le Diana commandés par le capitaine Watson et quittent Sydney  le 6 août 1841.

Les chinois utilisent le bois de santal depuis des millénaires, essentiellement pour faire offrande de sa fumée odoriférante à Bouddha. Mais aussi pour la fabrication d'articles de luxe et de préparations médicinales.

Le santal est un petit arbre dont l'essence parfumée provient essentiellement d'une huile au coeur de l'arbre. Il faut environ quarante ans pour obtenir un beau spécimen suffisemment développé pour fournir un coeur de bonne valeur marchande.

La découverte du santal dans l'île des Pins est un espoirs pour son commerce bien que la réputation des Kunié ne soit plus à faire.

Publié dans les-chapeaux-de-paille

Commenter cet article